Nicolas Mettra, Galerie Songe d’Icare

Céline Normant   Céline Normant est une jeune peintre fraîche sortie des écoles – et des plus classiques- mais munie déjà d’ un « parcours », avec de l’originalité à revendre. Laissons-la s’exprimer pour dépeindre ses rêves étranges qu’on dirait sortis de nulle part: « Je peins des figures que j’associe à d’autres afin de donner forme à mes pensées et mes émotions.  Nous avons en commun des archaïsmes – frustrations, voluptés, colères, érotisme. L’époque, la culture, l’héritage éduquent, enrichissent mais étouffent aussi cette nature animale.  C’est elle que je cherche à retrouver, sans faux idéaux, par une peinture intimiste.  La peinture cristallise. Elle permet d’arrêter le temps et le défilé des pensées pour les fixer en images chargées de sens »  .   Et maintenant que nous l’avons écoutée, regardons ses toiles.   Céline, qui a pourtant fait le choix de la réalité, d’une réalité passée à la toise de sa propre vision, de ses propres fantasmes, peint des « scènes » à forte intensité dramatique. On y décèle, chez tous ses personnages, un  tempérament indomptable, une inépuisable « colère rentrée »,  Ce sont souvent des couples, bizarres parfois ou improbables. Il y a aussi, adossé à cette atmosphère de conflit, le désir, très présent, sous ses …

Lire la suite